Avez-vous déjà lu… le premier « livre-jeu » ?

Les « livres-jeux », aussi appelés « livres dont vous êtes le héros », ont connu leur apogée dans les années 1980 pour sombrer dans l’oubli la décennie suivante. Il s’agit de romans interactifs où le lecteur, tel un joueur de jeu de rôle, incarne le personnage principal du récit. Il influe directement sur la trame de l’histoire en faisant des choix personnels qui orientent le déroulé de son aventure. Le principe de ce type de roman est simple, il reprend la structure d’une arborescence : à la fin de chaque paragraphe, tous numérotés, le lecteur choisit la direction que prendra l’histoire parmi plusieurs possibilités ; il est ainsi invité à se rendre à tel ou tel paragraphe pour lire la suite de son aventure. Chaque paragraphe représente ainsi un embranchement, et les choix du héros autant de branches permettant au lecteur de construire sa propre version de l’histoire.

Ces romans naissent en Grande-Bretagne et sont pour la plupart édités dans la célèbre collection Fighting Fantasy. En France, ces livres sont édités chez Folio Junior, dans la collection « Un livre dont vous êtes le héros », parmi lesquels nous pouvons citer, pour les plus célèbres, Le Sorcier de la montagne de Feu de Steve Jackson et Ian Livingstone (également fondateurs de la collection Fighting Fantasy) Le Labyrinthe de la Mort de Ian Livingstone, ou encore Le Loup solitaire de Joe Denver. Ces romans s’inspirent principalement de la littérature fantastique ou heroic fantasy. Mais bien avant que ces livres-jeux remportent un si franc succès dans les années 1980, il est un bien surprenant précurseur qui mis en œuvre la première histoire « à votre façon »… Lire la suite

Publicités

Avez-vous déjà lu… une lipolepse ?

En janvier 1974, La Nouvelle Revue Française publie dans son numéro 253 une série de dix-neuf poèmes écrit par Raymond Queneau, poèmes qui ont tous une forme fixe jusqu’alors inédite. Plus tard, en 1975, ces poèmes, accompagnés d’une trentaine d’autres, seront publiés chez Gallimard dans un recueil intitulé Morale élémentaire. D’ailleurs, cette forme poétique si singulière porte le même nom de « morale élémentaire », mais aussi de « lipolepse », néologisme initialement employé par le poète OuLiPien. Mais précisément, qu’est-ce qu’une lipolepse ? Lire la suite

Pourquoi a-t-on besoin d’histoires ?

On ne s’intéresse pas à la littérature sans se poser au moins une fois la question de la place des histoires dans nos vies. Si on répond un peu trop rapidement, on affirmera que l’intérêt d’une histoire peut être double : informer et divertir. Tâchons tout de même de creuser la question, en considérant les nombreux sens que peut revêtir ce mot.

Lire la suite

Avez-vous déjà lu… la même histoire racontée 99 fois dans un livre ?

En 1947, un livre bien singulier paraît aux éditions Gallimard. Il raconte comment le narrateur aperçoit dans le bus un homme coiffé d’un chapeau inhabituel qui se dispute avec son voisin et se précipite sur le premier siège qui se libère. Plus tard, le narrateur le retrouve à la gare avec un ami qui lui fait une remarque sur un bouton de son pardessus. Rien de bien folichon direz-vous, mais cette histoire à la particularité d’être racontée 99 fois de 99 manières différentes…

Lire la suite

Avez-vous déjà lu… le poète le plus prolifique du monde ?

Un poète français compte à son actif plus de cent mille milliards de poèmes écrits entre 1937 et 1975. Mais nous allons nous intéresser plus particulièrement à son recueil le plus dense, composé en 1961 et contenant à lui seul 100 000 000 000 000 poèmes ! De surcroît, cet astucieux poète réussit l’exploit de réunir cet impressionnant volume de textes en seulement 10 pages… Lire la suite