Les Métamorphoses d’Ovide, par Marie Cosnay

J’ai découvert Les Métamorphoses d’Ovide, ce monument de la littérature antique, lors de mes études de lettres modernes car, je l’avoue honteusement, je ne vais pas spontanément vers les lettres classiques. Mais si je manque parfois de curiosité littéraire, je sais admettre quand un texte dépasse largement mon horizon d’attente, biaisé par mes sempiternelles craintes de m’ennuyer prodigieusement en lisant de la littérature d’avant les Lumières. Plusieurs auteurs et autrices m’ont déjà pourtant prouvé le contraire, comme Homère, bien sûr, mais aussi Chrétien de Troyes, Robert de Boron, Rabelais, Racine et pleins d’autres ! Évidemment, Les Métamorphoses d’Ovide m’ont surprise et enchantée, comme tant d’autres récits classiques, mais aujourd’hui encore, je ne me dis que trop rarement : « Tiens, je me ferais bien une petite épopée antique/tragédie classique/roman de chevalerie/recueil des Pléiades,etc. » et j’ai bien tort. Heureusement, j’apprends en vieillissant, et quand les Éditions de l’Ogre ont annoncé la parution d’une nouvelle traduction des Métamorphoses, j’ai trépigné d’impatience à l’idée de redécouvrir ce texte formidable ! Le livre est depuis octobre dernier disponible en librairie, un ouvrage d’une grande élégance pour un texte particulièrement bluffant, non par le fond – que l’on connaît tous – mais par la forme, précisément par la langue de la traductrice Marie Cosnay qui a modernisé Les Métamorphoses d’une manière inattendue. Lire la suite

Publicités

Quand un prix Nobel écrit pour les enfants…

KiplingLe 11 décembre 1907, Rudyard Kipling devient le premier écrivain britannique à recevoir le prix Nobel de la littérature pour son génie narratif, sa puissance d’observation, son originalité d’invention et la vigueur de ses idées. Cet immense auteur a mis ces remarquables qualités au service des enfants en leur dédiant des très beaux textes, le plus fameux étant bien entendu Le Livre de la jungle ! Parmi ses ouvrages, il en est un tout spécial pour moi, car c’est le premier que j’ai lu à la maternité à ma fille, et c’est de ce recueil de contes étiologiques dont je vais vous parler ici : Just So Stories for Little Children, parues en France sous le titre Histoires comme ça. Lire la suite