Vernon Subutex 3 de Virginie Despentes

Avec le dernier opus de sa trilogie de la « contemporanéité », Vernon Subutex, Virginie Despentes clôt la symphonie polyphonique rock qu’elle a entamée avec maestria il y a déjà deux ans (vous pouvez jeter un œil à mes chroniques du tome 1 et du tome 2). Dans les volumes précédents, l’écrivaine dressait avec véhémence et mordant une galerie de portraits acérés de nos contemporains, du trader cocaïnomane à la musulmane pieuse, en passant par le fasciste aigri ou la sulfureuse ex-star du X, qui tous vont s’organiser autour d’un ancien disquaire à la rue, Vernon Subutex : ce dernier deviendra à la fin du tome 2 une sorte de « messie branleur », pour reprendre l’expression de l’auteure, « messie branleur » qui a le don de tous les faire danser dans un esprit de communion halluciné. En parallèle à cette peinture de notre société hypercontemporaine et hyperréaliste, Despentes met en place différents éléments narratifs disparates empruntés au polar, qui vont trouver leur convergence dans ce dernier volume, réglant les enjeux narratifs de cette grande fresque sociale du Paris d’aujourd’hui. Lire la suite

Le Piano oriental de Zeina Abirached

piano_orientalLe Piano oriental est une très belle BD de Zeina Abirached qui nous parle avec intelligence d’un sujet peu abordé : à travers une invention de son arrière-grand-père, un piano capable de jouer les fameux quarts de ton typiques de la musique orientale, elle nous propose une parabole sur le bilinguisme. Avec des illustrations très graphiques, toutes en noir et blanc comme les touches d’un piano, l’auteur évoque ainsi, avec élégance et pertinence, la rencontre entre les cultures française et libanaise. À découvrir !

Dans la BD Le Piano oriental, il n’y pas d’histoire à proprement parler, mais plutôt un propos, illustré par une parabole musicale autour du fameux piano oriental. Deux récits mis en parallèle se répondent : l’histoire d’Abdallah Kamanja et de son arrière-petite-fille Zeina. Tous les deux ont en commun un lien qui les attache aux cultures orientale et occidentale, le premier, musical, la seconde, langagier. Lire la suite

Un de Baumugnes de Jean Giono

Avec Un de Baumugnes, le deuxième volet de la trilogie de Pan (qui se termine avec Regain) de Jean Giono, j’ai passé un grand moment de lecture ! Bien que ce récit soit bref, il est écrit dans le style délectable et inimitable de Giono, qui, pour ses premières œuvres, crée de sublimes images panthéistes, très poétiques, mêlant harmonieusement la société humaine et la nature avec laquelle elle s’épanouit. Dans le premier roman de la trilogie de Pan, Colline, Giono propose un regard cruel sur le conflit opposant l’homme à la nature. Avec Un de Baumugnes, les voilà réconciliés : il y est question d’hommes et de femmes de la terre, du terroir même, qui vivent dans le respect de la nature. Pas de mise à mort d’animaux ici, pas de meurtres… Le seul fusil convoqué ne tirera jamais. Un de Baumugnes, c’est tout simplement une histoire d’amour dans le monde rural du début du XXe siècle, et c’est beau à pleurer ! Lire la suite

Ça swing chez les bambins !

paco et le jazzLors d’une récente excursion à Nantes, ma fille, qui va bientôt avoir deux ans, a eu un très gros coup de cœur pour un livre sonore, Paco et le jazz. Aussi, je me fais un devoir de vous parler de ce joli ouvrage qui a fait danser ma fille dans les rayons d’une librairie ! Il s’agit d’un livre musical qui aborde le genre du jazz et ses instruments de musique les plus courants, dans un décor de La Nouvelle-Orléans…

En termes de jazz, les rayons jeunesse des librairies sont assez pauvres : on trouve principalement des CDs avec un livret élaboré sous la forme d’un album, du type Mes plus belles berceuses jazz ou des classiques, comme Pierre et le loup ou les Fables de La Fontaine, repris dans une version jazz… Personnellement, je ne suis pas trop cliente des livres jeunesse parlant musique : je pense qu’on découvre la musique en l’écoutant, en la voyant sur scène ou même, en la jouant, mais pas en la lisant, inerte, dans un livre ! J’ai donc jusqu’ici évité soigneusement les livres sonores sur les instruments de musique. Mais voyant ma fille danser dans une librairie, un gigantesque sourire aux lèvres, j’ai craqué, évidemment ! Lire la suite