Avez-vous déjà lu… un roman décrivant entièrement un film ?

On appelle ekphrasis une description très précise d’une œuvre d’art. On en retrouve beaucoup dans la littérature, de l’ekphrasis d’Homère détaillant dans l’Iliade le bouclier d’Achille à la description du tableau du Condottière d’Antonello de Messine dans plusieurs romans de Georges Perec, en passant par le poème de Victor Hugo dédié au peintre Albert Dürer… Très souvent, la description d’une œuvre d’art s’insère dans un récit, comme une pause dans la narration. Néanmoins, il est un auteur qui en a fait le sujet même d’un de ses romans : il a rédigé une ekphrasis d’une bonne centaine de pages décrivant plan par plan l’intégralité d’un film de 138 minutes ! Lire la suite

Publicités

Avez-vous déjà lu… une dictée difficile avec des mots simples ?

C’est bientôt l’été, l’occasion de ne pas laisser ses enfants en profiter totalement et les soumettre à de saines occupations telles que les devoirs de vacances. Textualités a pensé à vous et va vous faire économiser l’achat d’un coûteux cahier de vacances en vous proposant une dictée courte, composée de mots simples, mais dont la copie sans erreurs devrait occuper votre bambin durant tout l’été. Merci qui ? Merci Textualités !

Lire la suite

Pourquoi a-t-on besoin d’histoires ?

On ne s’intéresse pas à la littérature sans se poser au moins une fois la question de la place des histoires dans nos vies. Si on répond un peu trop rapidement, on affirmera que l’intérêt d’une histoire peut être double : informer et divertir. Tâchons tout de même de creuser la question, en considérant les nombreux sens que peut revêtir ce mot.

Lire la suite

Avez-vous déjà lu… la même histoire racontée 99 fois dans un livre ?

En 1947, un livre bien singulier paraît aux éditions Gallimard. Il raconte comment le narrateur aperçoit dans le bus un homme coiffé d’un chapeau inhabituel qui se dispute avec son voisin et se précipite sur le premier siège qui se libère. Plus tard, le narrateur le retrouve à la gare avec un ami qui lui fait une remarque sur un bouton de son pardessus. Rien de bien folichon direz-vous, mais cette histoire à la particularité d’être racontée 99 fois de 99 manières différentes…

Lire la suite

Avez-vous déjà lu… un récit rédigé avec une seule syllabe ?

Chao Yuen RenChaque langue contient un certain nombre de mots ambigus. Quelques mots français peuvent par exemple avoir plusieurs sens complètement différents, même s’ils ont des orthographes ou des prononciations identiques : ainsi, sentir peut signifier « utiliser son odorat », « utiliser le toucher », « avoir une impression », « répandre une odeur »… Toutefois, les champions en la matière semblent être les Chinois, puisqu’en jouant sur les accents, il est possible de composer un texte entier en mandarin… avec une seule syllabe. Lire la suite

D’étonnants néologismes !

Cette semaine célèbre la francophonie, l’occasion de mettre à l’honneur la langue française qui ne cesse de s’enrichir d’influences multiples. Parmi ces apports, les écrivains ne sont pas en reste et sont nombreux à avoir contribué à son développement en créant des mots nouveaux qu’aujourd’hui nous employons couramment. Voici quelques exemples fameux !

Le néologisme le plus célèbre est sans doute l’adjectif abracadabrantesque, inventé par Arthur Rimbaud en 1871 dans Le Cœur supplicié : Lire la suite