En lisant Ulysse – Chapitre 9 : Charybde et Scylla

Neuvième chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Charybde et Scylla ». Leopold Bloom entre dans une bibliothèque, où Stephen Dedalus se lance dans des démonstrations de haute volée à propos de Shakespeare. L’occasion pour moi d’évoquer l’épaisseur d’une feuille de papier qui peut séparer un homme de la folie…
Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre 6 : Hadès

Sixième chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Hadès ». Leopold Bloom se rend à l’enterrement d’une de ses connaissances, Paddy Dignam. L’occasion pour moi d’en finir avec la mort en littérature…
Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre 5 : Les Lotophages

Cinquième chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Les Lotophages ». Leopold Bloom se promène dans Dublin en pensant à des frivolités, avant d’affronter l’enterrement du chapitre suivant. L’occasion pour moi d’évoquer le monde tel qu’il ne tourne pas rond et la littérature telle une fleur de lotus…
Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre 4 : Calypso

Quatrième chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Calypso ». Il est 8 heures du matin, et Leopold Bloom prépare un petit-déjeuner pour sa femme et lui. L’occasion pour moi d’expliquer comment un lecteur peut s’identifier – ou non – à un personnage à la fois commun et repoussant et ce que les neurosciences nous en disent…
Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre 3 : Protée

Troisième chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Protée ». Stephen Dedalus se promène sur la plage de Sandymount Strand, laissant ses pensées se faire et se défaire au gré de ses pas dans le sable et du flux et du reflux des vagues. L’occasion pour moi d’expliquer en quoi certaines œuvres peuvent devenir des obsessions. Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre 2 : Nestor

Deuxième chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Nestor ». Stephen Dedalus donne des cours d’histoire et de mathématiques, et s’entretient avec le directeur de l’école. L’occasion pour moi d’expliquer ce que l’enseignement peut enseigner à l’enseignant…
Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre 1 : Télémaque

Premier chapitre du dossier En lisant Ulysse consacré à une lecture personnelle du roman Ulysse de James Joyce : « Télémaque ». Stephen Dedalus commence sa journée ; il discute avec ses amis, regarde la mer. L’occasion pour moi d’expliquer en quoi ce roman peut être un véritable miroir tendu à ses lecteurs…
Lire la suite

En lisant Ulysse – Chapitre zéro : présentation

Le monumental Ulysse de James Joyce m’a toujours fasciné, à tel point qu’il fait partie de ces rares livres qui vont me suivre toute ma vie. On a beau multiplier les lectures, découvrir de nouveaux auteurs, être enthousiasmé par de nombreux ouvrages, je pense sincèrement que les livres qui comptent réellement et durablement, ceux avec lesquels on grandit dans notre vie de lecteur, ceux qui nous accompagnent à tel point que chaque relecture est une redécouverte, ces livres-là peuvent se compter sur les doigts d’une main. Dès lors, comment retranscrire cette relation si particulière que je peux avoir avec Ulysse ? C’est le projet de cette série d’articles, intitulée En lisant Ulysse, que je vais vous présenter ici. Lire la suite

Le livre / la vie

Les éditions Cécile Defaut présente une collection au principe original. Dirigée par Isabelle Grell, « Le livre / la vie » propose à des écrivains de raconter une expérience de lecture inédite : 365 jours de lecture avec l’un de leurs livres fétiches ! L’écrivain-lecteur est invité à réfléchir pendant un an sur la relation privilégiée qu’il peut entretenir avec lui. Il s’agit donc de rentrer simultanément dans deux intimités s’éclairant l’une et l’autre : celle du livre et celle du lecteur. Lire la suite

Avez-vous déjà lu… un roman avec une seule lettre pour titre ?

Nous avons déjà parlé sur ce blog de tentatives poétiques pour réduire un texte à sa plus simple expression (lire ici notre article sur le poème le plus court du monde), mais connaissez-vous un roman dont le titre ne serait composé que d’une seule lettre ? Et s’il y en a plusieurs, serait-il possible de reconstituer un alphabet dans sa bibliothèque uniquement en utilisant la tranche de ces livres ? Et au fait, quel serait l’intérêt, pour un auteur, de nommer son livre ainsi ? Écrire un roman est une lourde tâche, certains écrivains seraient-ils épuisés au point d’être obligés d’inventer des titres si extrêmement laconiques ? Tant de questions essentielles auxquelles nous vous proposons de répondre… Lire la suite