Avez-vous déjà lu… un roman décrivant entièrement un film ?

On appelle ekphrasis une description très précise d’une œuvre d’art. On en retrouve beaucoup dans la littérature, de l’ekphrasis d’Homère détaillant dans l’Iliade le bouclier d’Achille à la description du tableau du Condottière d’Antonello de Messine dans plusieurs romans de Georges Perec, en passant par le poème de Victor Hugo dédié au peintre Albert Dürer… Très souvent, la description d’une œuvre d’art s’insère dans un récit, comme une pause dans la narration. Néanmoins, il est un auteur qui en a fait le sujet même d’un de ses romans : il a rédigé une ekphrasis d’une bonne centaine de pages décrivant plan par plan l’intégralité d’un film de 138 minutes ! Lire la suite

Avez-vous déjà lu… un roman en monovocalisme ?

La semaine dernière, nous vous parlions d’un roman lipogrammatique écrit entièrement sans la lettre e (lire notre article ici). Aujourd’hui, il sera question de son antithèse, un roman écrit exclusivement avec la lettre e ! Cette contrainte littéraire consistant à n’écrire un texte qu’avec une seule voyelle est une variante du lipogramme appelée monovocalisme. Plusieurs OuLiPiens (membres de l’Ouvroir de Littérature Potentielle) se sont prêtés à l’exercice, comme Georges Perec et son monovocalisme en a What a man, Jacques Jouet et son monovocalisme en o Oh, l’ostrogoth ! ou encore Olivier Salon son monovocalisme en e, Ce fêlé de mec. Le roman en question est sorti en 1972 aux éditions Julliard. Lire la suite

Avez-vous déjà lu… un roman lipogrammatique ?

Un lipogramme est une contrainte littéraire consistant à écrire un texte sans utiliser une ou plusieurs lettres de l’alphabet. Nous avons déjà cité le texte lipogrammatique, sans la lettre e, de Queneau dans ses Exercices de style (lire notre article ici) dont voici un extrait : « Au stop, l’autobus monta. Y monta un zazou au cou trop long, qui avait sur un caillou un galurin au ruban mou. » Plusieurs auteurs se sont essayés à cet exercice de style, comme Jacques Arago et son Curieux voyage autour du monde, écrit en 1853 sans la lettre a. Mais le plus fameux d’entre eux fait paraître en 1969, aux éditions Denoël, un roman d’environ 300 pages entièrement écrit sans la lettre e. Lire la suite

Avez -vous déjà lu… le plus long palindrome rédigé en français ?

Un palindrome est un mot ou un texte que l’on peut lire indifféremment de gauche à droite et de droite à gauche. Parmi les exemples les plus fameux, on trouve les alexandrins de Victor Hugo « Tu l’as trop écrasé, César, ce Port-Salut ! » et « Et la marine va, papa, venir à Malte », salués comme des exercices de style remarquables. Alors que dire d’un palindrome qui comprend 1 247 mots contenant en tout 5 566 lettres ?
Lire la suite