Le Piano oriental de Zeina Abirached

piano_orientalLe Piano oriental est une très belle BD de Zeina Abirached qui nous parle avec intelligence d’un sujet peu abordé : à travers une invention de son arrière-grand-père, un piano capable de jouer les fameux quarts de ton typiques de la musique orientale, elle nous propose une parabole sur le bilinguisme. Avec des illustrations très graphiques, toutes en noir et blanc comme les touches d’un piano, l’auteur évoque ainsi, avec élégance et pertinence, la rencontre entre les cultures française et libanaise. À découvrir !

Dans la BD Le Piano oriental, il n’y pas d’histoire à proprement parler, mais plutôt un propos, illustré par une parabole musicale autour du fameux piano oriental. Deux récits mis en parallèle se répondent : l’histoire d’Abdallah Kamanja et de son arrière-petite-fille Zeina. Tous les deux ont en commun un lien qui les attache aux cultures orientale et occidentale, le premier, musical, la seconde, langagier. Lire la suite

Publicités

Philippe Forest : Une Fatalité de bonheur

Une-fatalité-de-bonheur_ForestUne Fatalité de bonheur est le dernier livre de Philippe Forest : un essai à la lisière de la philosophie, du roman, de la critique littéraire, de l’autobiographie et de la poésie. Le principe est le suivant : l’écrivain développe son écriture et sa pensée à partir de vingt-six mots trouvés dans la poésie de Rimbaud, classés par ordre alphabétique. Un postulat de départ arbitraire, quasiment oulipien, permettant pour Forest de se dévoiler dans le reflet du plus lumineux et du plus énigmatique des poètes français.
Lire la suite

Romain Gary : La Promesse de l’aube, illustrée par Joann Sfar

À partir de quel moment une autobiographie devient-elle œuvre d’art ? Et à partir de quel moment illustrer une œuvre littéraire – qui est censée avoir suffisamment de puissance évocatrice en elle-même pour se passer d’images – devient un choix pertinent ? Je vous propose ici quelques éléments de réponse à l’occasion de la lecture de ce très beau livre.
Lire la suite