Love de Toni Morrison

Avec Love, paru en 2004, Toni Morrison nous parle d’amour. Et comme c’est Toni Morrison, elle nous parle d’une haine à la fois terrible et magnifique entre deux femmes, tout aussi terribles et magnifiques. Love met en scène une petite communauté dans la ville de Silk, station balnéaire agonisante, hantée par le souvenir de feu Bill Cosey, patriarche à la tête d’un hôtel renommé et d’une petite fortune. Dans ce roman, l’autrice afro-américaine décline une nouvelle fois les grands thèmes de son œuvre, mettant en parallèle les fantômes d’histoires individuelles pris dans les méandres de la grande Histoire, ici la période du mouvement des droits civiques luttant pour l’abolition de la ségrégation aux États-Unis. Un récit en miettes, comme ses deux personnages principaux, que le lecteur va devoir reconstituer comme un puzzle afin de découvrir ses fantômes et sa vérité. Une lecture éprouvante, comme toujours avec la Grande Toni, mais d’une rare puissance. Lire la suite

Publicités

Avez-vous déjà lu… des messages cachés dans la poésie ?

On connaît tous la correspondance grivoise qu’a prétendument entretenu le célèbre couple d’écrivains Georges Sand et Alfred de Musset : une lettre romantique cachant une invitation coquine si on ne lit qu’une ligne sur deux, une réponse lyrique cachant un acrostiche libertin… Aujourd’hui, nous savons que cette correspondance est un canular datant de la fin du XIXe siècle, non signé par nos illustres auteurs français. Néanmoins, la littérature recèle de nombreux messages cachés, dissimulés par la rhétorique, permettant à nombre de poètes d’exercer leur virtuosité stylistique. Voici un petit échantillon de nos figures de style favorites permettant de cacher des messages secrets dans des textes aux apparences faussement innocentes… Lire la suite

Un de Baumugnes de Jean Giono

Avec Un de Baumugnes, le deuxième volet de la trilogie de Pan (qui se termine avec Regain) de Jean Giono, j’ai passé un grand moment de lecture ! Bien que ce récit soit bref, il est écrit dans le style délectable et inimitable de Giono, qui, pour ses premières œuvres, crée de sublimes images panthéistes, très poétiques, mêlant harmonieusement la société humaine et la nature avec laquelle elle s’épanouit. Dans le premier roman de la trilogie de Pan, Colline, Giono propose un regard cruel sur le conflit opposant l’homme à la nature. Avec Un de Baumugnes, les voilà réconciliés : il y est question d’hommes et de femmes de la terre, du terroir même, qui vivent dans le respect de la nature. Pas de mise à mort d’animaux ici, pas de meurtres… Le seul fusil convoqué ne tirera jamais. Un de Baumugnes, c’est tout simplement une histoire d’amour dans le monde rural du début du XXe siècle, et c’est beau à pleurer ! Lire la suite

La Symphonie pastorale d’André Gide

symphonie-pastoraleQuand j’ai commencé la lecture de La Symphonie pastorale, j’ai rapidement repensé à ces ironiques propos d’Albert Cossery : « Il y a des romanciers… Ils écrivent une histoire : « un homme marié rencontre une fille ». » À ma grande surprise, c’est bel et bien dans cette grossière caricature que semble s’enliser ce si brillant et novateur écrivain qu’est André Gide. La Symphonie pastorale c’est effectivement l’histoire d’un pasteur de campagne, marié et père d’une famille nombreuse, qui rencontre une fille, jeune, belle et fragile. Sujet usé jusqu’à l’os. Mais là, il s’agit d’André Gide quand même, une plume fine et percutante dont la virtuosité n’est plus à prouver. Qu’a-t-il donc fait de ce cliché romanesque ? Et bien, il n’en a pas fait un roman, mais un simple récit, court, dense, lyrique, et surtout, très ironique ! Lire la suite