This is the end…

Voilà. Ce fut une expérience vraiment enrichissante, un joli tremplin vers de nouveaux projets, plus concrets, plus professionnels, mieux cadrés. Mais c’est une page qui se tourne, définitivement.

Pourtant, il aura fallu en tourner, des pages, au sens propre cette fois-ci, pour tenir ce blog pendant près de 7 ans. Mais aujourd’hui, le temps manque, l’énergie manque, et l’envie manque aussi. Ce fut un exercice exigeant et gratifiant que de maintenir un flot régulier de billets ici, pour partager nos trouvailles, nos engagements, nos enthousiasmes. Nous ne garderons que du positif de cette expérience, mais le média du blog a, selon nos aspirations, atteint ses limites et ce, depuis longtemps. Aujourd’hui, nous souhaitons continuer dans la littérature mais ailleurs, sous d’autres formats et avec des nouvelles ambitions.

Un grand merci à celles et ceux qui nous lisent depuis longtemps, aux quelques « habitué·e·s » qui vont, qui viennent et aux fidèles qui lisent tout. Un grand merci à celles et ceux qui ont pris la peine de laisser quelques mots, souvent bienveillants, sous nos articles. On ne retiendra que les bons échanges, les partages, les idées lectures piochées chez vous. Car tenir un blog, c’est aussi lire ses confères et ses consœurs, y trouver des affinités, lier des relations de connivences littéraires spontanées. Il y a eu de belles rencontres ici et de jolis partages. Un grand merci pour cela, car ce n’est pas ce que nous cherchions quand nous avons lancé le blog, ce fut la belle surprise, la cerise sur le gâteau !

Nous ne savons pas encore si nous laisserons le blog en ligne : il est encore consulté abondamment — selon nos humbles ambitions — notamment plusieurs articles qui nous tiennent particulièrement à cœur, aussi, même si le blog va se clore, il peut encore poursuivre seul nos ambitions premières de partage. Cependant, nous allons dans les semaines qui viennent fermer les comptes de Textualités sur les réseaux sociaux ; de même, nous supprimerons la possibilité de laisser des commentaires dans la mesure où nous ne les modèrerons plus — si vous avez quelque chose à nous dire, c’est le moment ! — et nous supprimerons le formulaire de contact.

On se quitte en vous souhaitant de bonnes lectures et en espérant avoir su partager avec vous notre amour pour la littérature et vous avoir donner l’envie de découvrir les œuvres que nous avons présentées ici.

Anne et Louis

Publicité

3 commentaires

Les commentaires sont fermés.