Pourquoi les vieux livres vieillissent-ils plus vite que les très vieux livres ?

Nous avons tous eu entre les mains un livre aux pages jaunies et tachées, aux bords élimés, et surtout, surtout, ayant cette irrésistible odeur indéfinissable et si familière : celle du « vieux livre ». Mais comment se fait-il que des romans de la moitié du XXe siècle vieillissent plus vite que certains livres du XVIIIe, aujourd’hui encore en parfait état de conservation ?

On aurait en effet tendance à croire que l’âge d’un livre se mesurerait grâce à son usure : l’exemple qui va suivre vous démontrera le contraire :

encyclopédie - diderot - d'alembert

Ici, l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, édition de 1777, état quasi parfait.

vieux bouquin pourri

Là, un vieux bouquin pourri datant… des années 1950.

Le jaunissement du papier

La raison de cette usure prématurée est simple : à partir de 1850, la fabrication du papier devient industrielle, répondant aux besoins grandissants de l’édition et surtout de la presse. Le papier chiffon, utilisé jusqu’alors, est délaissé au profit de papiers fait à partir de pâtes de bois, dont le coût est très inférieur et le rendement beaucoup plus élevé. Seulement voilà, alors que le papier chiffon contenait de la cellulose pure, les pâtes de bois, produites mécaniquement ou chimiquement, contiennent également de la lignite, qui vieillit très mal. La lignite acidifie le papier, le jaunit et le fragilise, et cette acidification est accélérée au contact de la lumière, ce qui explique que certaines parties d’un livre ou d’un journal puissent être plus rapidement dégradées que d’autres. L’ampleur du désastre n’a été révélée qu’en 1930, grâce à un bibliothécaire du nom de William Barrow, qui le premier a publié un rapport sur la détérioration de ce papier, véritable fléau pour le patrimoine culturel mondial. Depuis, une nouvelle norme pour la fabrication du papier a été créée (la norme ISO 9706, pour ceux que ça intéresse) pour éviter de produire à nouveau du papier si fragile, et les documents touchés par ce vieillissement accéléré sont, dans certaines grandes (très grandes) bibliothèques en cours de « désacidification », processus chimique long et coûteux, ou bien numérisés.

La si bonne odeur du vieux papier

Toutefois, la chimie, dans sa grande mansuétude, n’apporte pas que du malheur dans son œuvre de destruction. Ainsi, Andy Brunning, un professeur de chimie britannique, a publié récemment une infographie expliquant que la si bonne et si subtile odeur du vieux papier est provoquée par ce processus d’acidification. Ainsi, la lignite, lorsqu’elle s’oxyde, provoque une hydrolyse acide*, libérant un certain nombre de composants chimiques, dont :
– le benzaldéhyde, à l’arôme d’amande ;
– la vanilline, à l’arôme de… vanille ;
– l’éthylbenzène et le toluène, à l’arôme doux ou sucré ;
– et le 2-ethyl hexanol, qui a un nom très poétique et un arôme légèrement floral.

L'origine de l'odeur des vieux livres, par Andy Brunning

L’origine de l’odeur des vieux livres, par Andy Brunning

Le scientifique précise dans un encadré à la fin de cette infographie que l’odeur des vieux livres provient donc « d’un mélange complexe des produits chimiques volatiles » et de « la dégradation graduelle de ces produits chimiques ».

Quant aux papiers modernes, ils sentiront toujours le papier, rassurez-vous, mais, nous précise également Andy Brunning, leur odeur peut être également nuancée par celle de l’encre et de la colle utilisée. Certains éditeurs, proposant des produits dotés de grosses couvertures en plastique, parviennent malheureusement à nous vendre des livres qui sentent la voiture neuve. La capacité d’un livre à résister au passage du temps n’est heureusement pas uniquement une histoire de chimie…

 Louis.

 

* Notez bien comme j’ai l’air de m’y connaître en chimie. C’est probablement la dernière fois.

Publicités

7 réflexions sur “Pourquoi les vieux livres vieillissent-ils plus vite que les très vieux livres ?

  1. C’est très vrai, j’ai même eu des livre de poche neufs dont la reliure simplement collée a fondu au soleil, et qui ont été inutilisables en quelques jours !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s